Budget participatif
Budget participatif 2022
Partager

Votes

Les projets sont soumis au vote de tous les réginaburgiens, sans condition d'âge. Chaque habitant ne peut voter qu'une fois.

Retour

Désimperméabiliser et végétaliser les cours d’école

Proposé par Michaël Le 25 mai 2022

208votes

État

Projet lauréat

Catégorie

Environnement

Budget

25 000 €

Réalisation

0% Non commencé

L'objectif est de remplacer le bitume des cours d'école par un revêtement filtrant et d' augmenter les surfaces végétalisées.

Désimperméabiliser l'espace public permet d'améliorer la gestion de l'eau pluviale, de favoriser la biodiversité et de s'adapter au changement climatique en limitant les îlots de chaleur. Il pourrait être intéressant de commencer par agir sur les cours des écoles en associant les élèves au réaménagement.

Transformer les cours d’école en îlot de fraîcheur semble être une démarche à mettre en œuvre pour s’adapter au dérèglement climatique. Cela passe par la filtration de pluie à travers un revêtement filtrant ou de revenir à des surfaces de pleine terre. Une augmentation de la surface végétalisée : plus de pelouse, d'arbres, des jardins potagers pédagogiques, un espace dédié à la découverte de la nature ou encore un toit ou un mur végétalisé.

Végétaliser les cours d'école en fonction des besoin des enfants: physiques (courir, sauter, rouler, marcher, sentir, toucher, etc), relationnels (jouer ensemble) et cognitifs (créer, imaginer, découvrir) ; en végétalisant les cours, on permet leur rafraîchissement et on favorise le développement de la biodiversité.

Des exemples de mises en œuvre de tels projets sont disponibles sur le guide du SYSEG (Syndicat mixte en charge de la gestion des eaux pluviales et de assainissement) : https://www.syseg.fr/wp-content/uploads/guide-desimpermeabilisation-cours-decole-web.pdf

Voir aussi l’article de Reporterre : Adieu bitume, vive les cours d’école végétalisées : https://reporterre.net/Adieu-bitume-vive-les-cours-d-ecole-vegetalisees ainsi que des projets et réalisations similaires sur le site de l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) : https://aapq.org/projets/

Explications complémentaires :

La désimperméabilisation d’une cour d’école présente des moyens trop importants pour le Budget Participatif. Cependant, un « test » dans l’une de nos écoles pourrait être réalisé. L’emplacement sera à définir prochainement avec les services municipaux et les directeurs/trices d’écoles.

Illustration de : Désimperméabiliser et végétaliser les cours d’école

Envergure du projet

Autre

J'ai pris connaissance du règlement du Budget Participatif

Oui;

Commentaires

Les commentaires sont traités par les modérateurs de la plateforme à priori du dépot.

5 commentaires
Connectez-vous pour déposer un commentaire

Anonyme - Le 18 décembre 2022 à 10h50

bonne idée ! j'aimerais plus d'arbres et de jeux dans ma cour d'école!

Signaler le commentaire

Anonyme - Le 06 novembre 2022 à 11h03

Merci pour cette excellente idée, je suis c'est une urgence climatique, une belle occasion pour les enfants de s'amuser autrement à la recréation (avec aussi jne répartition plus équitable de l'espace de la cour entre les joueurs de foot et les autres...), une occasion de projets pédagogiques pour les enseignants, une source aussi d'atténuation du bruit pour les riverains, etc. Un très beau projet utile à tous.

Signaler le commentaire

Anonyme - Le 27 mai 2022 à 16h46

Dans le même esprit, j'ai découvert 2 sites Internet (canadien et suisse) concernant l'enseignement en extérieur : https://enseignerdehors.ca/ (où une section est consacrée à l'aménagement des écoles) et https://www.enseignerdehors.ch/ (Un projet du WWF et SILVIVA).



Des documents de référence sont aussi disponibles sur le site de l'éducation nationale : https://archiclasse.education.fr/Enseigner-dehors ; je cite : "Plusieurs recherches confirment la pertinence d’investir les espaces extérieurs à la classe pour enseigner et apprendre. La cour de récréation, les gymnases, les parcs environnant les bâtiments scolaires, les espaces naturels sont autant de terrains d’expérimentation et d’investigation pour les élèves. Ils permettent de mobiliser d’autres manières de construire des séances pédagogiques et invitent les élèves à adopter de nouvelles postures d’apprentissage. Les lieux culturels et les fabLabs présents dans les villes sont également des espaces favorables aux apprentissages ; ils contribuent par ailleurs à alimenter la curiosité des élèves et à rendre plus signifiants certains apprentissages."

Signaler le commentaire

Anonyme - Le 27 mai 2022 à 10h41

Bonjour Michaël

Très bonne idée. Ce genre de projet est potentiellement mobilisateur pour les parents. Et d'autant plus engageant pour tous qu'il n'est pas exclusivement "descendant". C'est aussi pour eux l'opportunité de contribuer à la vie des écoles sur un autre terrain que le petit périmètre qui est réservé traditionnellement aux parent d'élève. Dans l'esprit de votre projet, à l'école Pierre Loti de Bourg la Reine, sur l'initiative d'un instituteur très mobilisé sur ces sujets, j'ai conçu il y a 1 an une serre low Coast, puis animé un chantier de co construction en mobilisant des élèves et des parents via une asso de parents d'élèves (LPA).

Signaler le commentaire

Anonyme - Le 27 mai 2022 à 11h45

Bonjour, merci pour votre commentaire.



L'idée générale n'est pas de tout changer mais de prendre en compte la nécessité d'anticiper et de faire au mieux pour végétaliser, désimperméabiliser ou déminéraliser en y associant professeurs, parents et élèves.



La serre "Low Coast" que vous avez installée à l'école Pierre Loti avec l'appui d'un professeur va dans le même sens que ce projet.

Signaler le commentaire